Comprendre et contrôler les phénomènes de priming des plantes par stimulation acoustique pour la résistance aux stress biotiques.

  • Directeurs de thèse : Frédérick Garcia, Adelin Barbacci (LIPM)
  • Début de thèse : 1 novembre 2019
  • École doctorale : Mathématiques, Informatique et Télécoms, Toulouse (MITT).
  • Établissement : UT3 - Université de Toulouse
  • Financement : 50 % INRAe + 50 % Région Occitanie

Résumé : L’enjeu biologique et agronomique de ce projet de thèse est de mieux comprendre et contrôler les phénomènes de priming des plantes par stimulation acoustique pour la résistance aux stress biotiques. Cela passe par l’élaboration d’un modèle de prédiction de l’impact d’une séquence de stimuli sonores (instants de stimulation, durées, modalités) sur le niveau de résistance d’une plante à l’infection d’un champignon, via la prédiction intermédiaire de l’expression de gènes clés au cours du priming. L’objectif scientifique de la thèse consiste à mettre au point un tel modèle dynamique, avec les méthodes d’inférence associées, à partir de données expérimentales issues du pathosystème constitué par la plante Arabidopsis thaliana et le champignon Sclerotinia sclerotiorum. La modélisation développée s’inscrira principalement dans le cadre de l’inférence de réseaux de régulation génique dynamiques.


hadjamorkhaoula
Khaoula Hadj Amor
Thèse, mathématique appliquées, informatique